Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants
Forêt de Baabda : les civils participeront désormais à la lutte contre le feu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 
Image Exemple

Par Suzanne BAAKLINI | 25/08/2009

Des civils apprennent les techniques de lutte contre les incendies, pour porter main-forte à la Défense civile en cas de sinistre.
 
L'importance du rôle des civils dans l'intervention précoce pour l'extinction des feux de forêt est de plus en plus mise en évidence. Une session de formation a été organisée pour eux dans la forêt de Baabda.
 
L'association écologique Terre-Liban travaille activement et depuis des années à la préservation de cet espace vert appelé forêt de Baabda, et n'a donc aucune envie de le voir partir en fumée. Très consciente des divers risques d'incendies que court cette région (comme d'autres dans le pays) et notamment celui des feux d'artifice incontrôlés, elle a récemment lancé une campagne de sensibilisation avec des banderoles en papier accrochées sur les routes, portant des slogans tels que : « D'un seul arbre, on peut fabriquer des milliers de feux d'artifice et un feu d'artifice brûle des milliers de mètres carrés de forêt », « Les feux d'artifice brûlent l'argent, les nerfs et les forêts », etc.
Mais Terre-Liban ne s'est pas contentée de cela. Nous avons lancé toute une campagne sous le thème « Arrêtez les feux de forêt », dont le graphisme est très significatif puisqu'il consiste en une tortue et un arbre en feu, explique Paul Abi Rached, président de l'association. La tortue représente la faune en danger. Cet animal a été choisi parce qu'il est lent, donc il montre bien la difficulté de fuir les flammes. L'arbre, évidemment, représente la flore. »
Les éléments les plus importants de cette campagne sont les sessions de formation organisées à l'intention de volontaires. « Nous avons reçu quelque 25 jeunes, dont des civils et des policiers municipaux de Baabda et Betchay, les deux municipalités qui bordent la forêt, poursuit M. Abi Rached. Notre conception de ces formations est fondée sur une étude de 2007, comprenant une analyse des feux de forêts qui avait montré que 2,7 % des personnes participant à la lutte contre les flammes viennent des collectivités locales. Il nous est donc apparu important de mettre en lumière le rôle de ces collectivités et de la société civile. »
La vision de Terre-Liban est la suivante : tout le monde doit être préparé à défendre des terrains qui sont après tout publics. Le projet est non seulement bénéfique pour la forêt de Baabda, puisque 25 nouvelles personnes de la région sont désormais formées pour la défendre, mais il a également été conçu comme un projet pilote pour la formation de civils aux alentours des forêts menacées, pouvant être reproduit dans tout le pays.

Un matériel simple avec des idées simples
« Aujourd'hui, nous avons du matériel au siège de l'association pour huit personnes, précise M. Abi Rached. Cela signifie qu'en cas de feu, les huit premières personnes à manifester leur présence parmi celles qui sont déjà formées pourront s'équiper et intervenir de façon précoce pour empêcher les flammes de s'étendre. Et ce n'est pas tout : dans le cadre de notre projet, nous employons un gardien pour la forêt, Zahi Boustany. Nous avons en outre construit une tour d'observation unique en son genre, installé des citernes d'urgence en divers points de la forêt et acheté une jeep équipée pour les transports rapides. Nous sommes donc désormais en mesure d'intervenir même avant l'arrivée de la Défense civile. »
Parmi le matériel acquis par l'association, il y a des citernes portables (à dos), des outils manuels pour éteindre de petits foyers, des pulvérisateurs d'eau, des haches, des râteaux... Bref, du matériel très simple et des idées simples pour une intervention précoce qui peut faire une grande différence. Rappelons qu'un incendie devient un sinistre quand il n'est pas maîtrisé à temps, et il y a beaucoup à faire avant l'arrivée de pompiers souvent débordés en pleine saison.
« Durant la campagne de formation, la Défense civile était présente, ainsi que les propriétaires du terrain et les pères antonins, souligne l'écologiste. C'étaient deux jours de session intensive. Le premier jour a été consacré à l'information sur les feux, notamment l'acquisition de détails techniques. Le deuxième jour, les volontaires se sont exercés sur l'équipement de la Défense civile. L'idée, c'est que les volontaires puissent épauler les pompiers en cas de besoin. »
Il faut savoir qu'une partie du programme est financée par l'Agence suisse pour le développement et la coopération, notamment le salaire du gardien, alors que l'achat du matériel et la construction de la tour ont été rendus possibles par un don du Fonds mondial pour l'environnement (GEF) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).
Dans le cadre de l'entretien de la forêt, Terre-Liban a également procédé au zonage de la forêt, afin que les pompiers puissent s'y retrouver plus facilement. L'association procède régulièrement au débroussaillage de l'espace vert, un facteur important pour éloigner le spectre des feux destructeurs.
Le projet de Terre-Liban a permis d'augmenter le nombre de volontaires bien formés aux alentours de la forêt, il est vrai. Mais ce n'est pas son seul objectif, ou son seul avantage, à long terme. « Notre projet pilote vise surtout à sensibiliser la collectivité à l'importance de son rôle dans l'extinction des feux et la préservation des forêts », conclut M. Abi Rached.
Vaste programme qui devrait s'étendre sur tout le territoire.
 
< Précédent   Suivant >

Revue de presse Forêt de Baabda

Series of Baabda workshops aim to rein in spate of forest fires Convertir en PDF 
Daily Star staff
Wednesday, September 02, 2009
BEIRUT: Interior Minister Ziyad Baroud launched a series of workshops Tuesday in the qada of Baabda aimed at preventing and fighting forest fires. Baroud met with Baabda mayors and mukhtars at the forest of the Saint Antonios Convent in Baabda. MPs Naji Gharios and Alain Aoun along with a number of environmental activists were also present.

Lire la suite...
 
Forêt de Baabda : les civils participeront désormais à la lutte contre le feu Convertir en PDF 
 
Image Exemple

Par Suzanne BAAKLINI | 25/08/2009

Des civils apprennent les techniques de lutte contre les incendies, pour porter main-forte à la Défense civile en cas de sinistre.
 
L'importance du rôle des civils dans l'intervention précoce pour l'extinction des feux de forêt est de plus en plus mise en évidence. Une session de formation a été organisée pour eux dans la forêt de Baabda.
 
Lire la suite...
 
rien à afficher
<< Oct 2014 >>
MTWTFSS
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday122
mod_vvisit_counterYesterday775
mod_vvisit_counterThis week897
mod_vvisit_counterThis month19113
mod_vvisit_counterAll2037794
Advertisement

Cliquez sur l'image pour agrandir le plan.