Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants

Pollution Atmosphérique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
L'air est un élément fondamental et indispensable pour les êtres vivants. Ainsi, chaque jour, nous inspirons environ 20 m3 d'air. Il est composé originellement d'un ensemble de gaz et de particules dont la présence et les concentrations sont telles que la vie est possible sur notre planète.

Les impuretés ou l'élévation "anormale" de la proportion de certains constituants de l'astmosphère constituent la pollution atmosphérique. En moyenne, celle-ci représente une diminution de l’espérance de vie d’environ une année par personne. Elle entraîne des troubles cardiaques, respiratoires ou reproductifs. Ils favorisent également les maladies allergiques respiratoires (asthme) dont la prévalence a doublé en 20 ans.

La pollution atmosphérique ne se limite pas à l’extérieur, les bâtiments (maison, écoles, entreprises…) de plus en plus hermétiques et isolées thermiquement, peuvent concentrer polluants et humidité. Des études ont montré que l’air intérieur est tout aussi mauvais, voire pire que l’air extérieur.

Près de 2,4 millions de personnes dans le monde meurent prématurément suite à la pollution atmosphérique. Aujourd’hui, c’est la pollution de l’air à l’intérieur des bâtiments qui est responsable de la majorité des décès. Elle tue 1,6 million de personnes chaque année dans le monde -soit 5 fois plus que la pollution extérieure.

Dans les villes, on associe souvent la pollution extérieure avec de lourds nuages. Le grand responsable de cette pollution extérieure est la voiture : Chaque année une voiture dégage une quantité de gaz polluants équivalent à 3 fois sa masse.

L'une des causes de la pollution atmosphérique est la fumée de la cigarette : On estime que le nombre de mort dans le monde à cause de la fumée des cigarettes est de 4,9 millions environ. Ce nombre augmentera jusqu'à 10 millions en l'an 2030.

De même le chauffage contribue à la pollution atmosphérique en produisant environ 350 millions de tonnes de carbone par an donc plus d'un milliard de tonnes d'oxyde de carbone, premier responsable de l'effet de serre.

la pollution de l'air intérieur est due à l'utilisation croissante des produits chimiques à domicile.

Les concentrations principales de la pollution de l'air extérieur au Liban se trouvent dans les grandes villes comme Beyrouth et Tripoli à cause des gaz d'échappement des moyens de transport, dans les régions côtières qui se situent près des usines d'énegie comme celles du Zouk et de Jieh et près des usines de matières lourdes comme celle de la production du ciment à Chekka et à Sébline où le taux de matière de matières polluantes dégagées dépasse de loin le taux permis mondialement.

Afin de préserver l'air, il faudrait :
  • Acheter local, pour éviter le transport de la marchandise.
  • Réduire l’utilisation de la voiture en favorisant, la marche, le vélo et le transport en commun.
  • Conduire de façon écologique :
    • Faire du covoiturage et en garder le véhicule en parfait état de marche : un moteur bien réglé est plus efficace et pollue moins.
    • Couper le contact plutôt que de laisser tourner le moteur inutilement. Un moteur qui tourne au ralenti pendant une minute brûle plus d'essence qu'il n'en faut pour le faire démarrer.
    • Conduire à une vitesse modérée et vérifier régulièrement la pression des pneus.
    • Faire le plein d'essence après le coucher du soleil, lorsque les niveaux de pollution et les vapeurs d'essence sont moins élevés.

De simples réflexes au quotidien permettent de respirer un air plus sain à l’intérieur de nos bâtiments. Il faudrait donc :
  • Aérer chaque pièce fréquemment tout au long de l’année.
  • Entretenir les équipements de chauffage et ramoner régulièrement les conduits de fumées.
  • Employer des matériaux et des produits les moins nocifs possibles : des « écolabels ».
  • Chauffer son habitation : une température de 19°C est conseillée dans les pièces.
 
< Précédent   Suivant >