Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants

Les dangers de la peinture Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
La peinture est une substance très présente dans les bâtiments de façon visible dans la décoration et la protection des surfaces. La peinture classique est composée de résines, de solvants, de pigments, de charges et d’additifs.

Il existe différents types de peintures :

- Les peintures en phase solvant (à l'huile) sont le type de peinture le plus toxique. Cette toxicité est surtout liée à la présence de fortes quantités de solvants organiques volatils, responsables essentiellement d’une neurotoxicité centrale et périphérique, de dermatoses et de toxicité hépato-rénale et contribue à la pollution de l'air. Aussi, ce type de peinture est inflammable et explosif.
- Les peintures en phase aqueuse (à l'eau), dans lesquelles l’eau remplace les solvants organiques sont moins toxiques que les peintures à l'huile. Elles sont sans odeur mais pas sans danger. Dans ce type de peintures, il persiste une certaine quantité de solvants organiques, en général des alcools et des dérivés des éthers de glycol utilisés comme solvants dans l’industrie chimique. La présence de ce solvant constitue le risque principal de ces peintures,en raison de leur hématotoxicité à long terme, et de leur toxicité pour la reproduction.
Leur neurotoxicité est nettement moindre, les peintures aqueuses sont plus souvent à l’origine d’irritations ou de sensibilisation cutanéo-muqueuse.

- Les peintures écologiques, moins dangereuses pour la santé, sont à base de produits naturels, qui consomment en outre moins d’énergie à la fabrication que les composants industriels. Les liants proviennent de résines de conifères, de la propolis, d’huiles végétales, de caséine (un sous-produit du lait). Toutefois, les diluants des peintures naturelles peuvent contenir des terpènes allergisants,mais sans gravité. Ils sont en effet à base d’essence de térébenthine balsamique ou d’agrumes. Les pigments qui servent à les teinter sont d’origine minérale, voire végétale, garantis sans métaux lourds.

- Il existe aussi des peintures labellisées NF Environnement (Label officiel français délivré par AFNOR) ou Écolabel européen, elles limitent leur impact sur l’environnement et certifient l’absence de composants toxiques (moins de COV), mais peuvent néanmoins être issues de la pétrochimie.

Quelques conseils pour limiter les dangers de la peinture pour la santé et l'environnement :

-Prendre des mesures de prévention et de protection lors du stockage des peintures en phase solvant et de leur utilisation
En raison de leur inflammabilité et de leur explosivité.
-Utiliser des masques pour la peinture filtrant les gaz et les aérosolsAuro - Peinture Ecologique
-Utiliser des vêtements et de gants adaptés, afin d’éviter tout contact direct avec les peintures.
-Il ne faut pas boire, manger ou fumer sur les lieux où sont préparées et appliquées les peintures, et où sont nettoyés les instruments et le matériel.
-favoriser l’utilisation de peintures ne contenant pas ou peu de composés organiques et de solvants.
-S’orienter vers les peintures en phase aqueuse, et les peintures minérales à la chaux ou aux silicates de potassium, tout en gardant à l’esprit que la présence d’autres substances nocives est toujours possible, même dans ces peintures.
-Enfin, l'écotoxicité des peinture en phase solvant implique un traitement spécifique des résidus et déchets.
 
< Précédent   Suivant >