Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants

Les emballages Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Le terme « emballage » désigne l'ensemble des matériaux qui servent à contenir, protéger, transporter et présenter un produit ou un bien. Normalement, l'emballage a pour rôle de protèger les produits contre la prolifération de germes et contre les chocs lors du transport. Il préserve également leur qualité organoleptique (de goût) et leur conservation. Aussi, l’emballage peut être un support d'information, par exemple sur la composition du produit qu’il contient.

Cependant, le besoin d'information est souvent détourné comme outil marketing ou promotionnel, pour rendre attractif un produit et le vendre, sans répondre à aucune fonctionnalité réelle; ce qui coûte cher au consommateur et à l’environnement. Par exemple :
Les promotions par lot engendrent très souvent plus d’emballages que les mêmes produits vendus en conditionnements ordinaires.
 
Pour attirer les enfants ou en période de fête, les marques n’hésitent pas à suremballer. Le produit peut alors s’avérer beaucoup moins lourd et moins volumineux que l’emballage !

L'impact des emballages sur l'environnement n'est pas dû uniquement au moment de l'élimination :
- La production et le transport des emballages requiert une consommation de matières premières (pour certaines non renouvelables) et d'énergie qui constituent une source de pollution.
- Lors de la fabrication, de nombreux additifs parfois toxiques (phtalate ou biphénol-A) sont incorporés aux emballages afin de leur donner les caractéristiques souhaitées
(couleur, solidité, aspect, etc.). Ces substances nocives peuvent créer des troubles chroniques et endommager l’environnement.
- Les emballages partiellement vides (comme les boîtes de céréales remplies à moitié), dupent le consommateur et engendrent de nombreux camions sur les routes et donc l'augmentation des gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique. Plus les emballages sont volumineux, plus il faudra de camions pour les transporter.
- La collecte et le traitement des déchets d'emballage demande de l'énergie et entraîne également des rejets.
- Pensons également aux atteintes visuelles que représentent les déchets d'emballage abandonnées dans l'espace public.
composées de plastique (pour moitié en nombre), de cellophane, papier, carton, métal… la plus part de ces emballages finiront donc dans une décharge ou un incinérateur, contribuant ainsi à un gâchis de matériaux, à la pollution de notre environnement et à la contamination de la chaîne alimentaire.

ATTENTION ! Le Point vert apposé sur l’emballage ne signifie pas que celui-ci sera recyclé.
Il matérialise seulement la contribution obligatoire et pourtant dérisoire du fabricant pour le traitement des déchets.

Quelques conseils pour réduire notre consommation d'emballages :

-Préférer les emballages qui se recyclent (verre, papier/carton, métaux, bouteilles/flacons plastique)
-Préférer les produits vendus en vrac ou à la découpe (fruits, légumes, viandes, fromages).
-Prévoir un panier, un sac ou un filet pour faire les courses et ainsi éviter les sacs jetables.
-Réutiliser les boîtes à oeufs, les sacs plastiques et tout ce qui peut l’être.
-La vente à emporter génère de nombreux déchets, essayez d’emmener vos propres récipients. (Le commerçant vous en sera également reconnaissant car tous ces emballages ont un coût. Cette pratique est par ailleurs déjà très répandue dans d’autres pays).
-Préférer les grandes quantités et les recharges qui nécessitent moins d’emballages.
-Prendre le temps de cuisiner.
-Utiliser une gourde, une carafe filtrante ou un filtre à robinet plutôt que d’acheter des bouteilles d’eau en plastique.
- Respecter et limiter les quantités utilisées (pour les produits d'entretien maison, linge, hygiène…)
 
< Précédent   Suivant >