Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants
LES CAUSES DES INCENDIES ET LES MOYENS DE PREVENTION Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Afin de pouvoir prévenir et limiter le nombre des feux de forêt, il est essentiel d’en connaître les causes de ces incendies qui ravagent le restant de nos espaces forestiers au Liban.

Il existe deux types de causes d’incendies : les causes naturelles et les causes humaines.

L’unique cause naturelle connue dans le bassin méditerranéen, est la foudre. Cette cause est très rare. Elle représente environ 1,5% des initiations de feu.


 


 
Les causes humaines constituent la principale origine des incendies de forêt en région méditerranéenne. L’on retrouve des causes involontaires et des causes volontaires.

Les causes volontaires voire criminelles telles que la pyromanie, les vengeances et les feux à stratégie politique (construction etc.) sont très répandues en méditerranée.

Les causes involontaires résultent de la négligence et l’imprudence humaines. Parmi ces causes :

Le mégot jeté sur le bas-côté de la route, où les herbes sèches sont un facteur très probable de départ de feu.

Le pot catalytique du véhicule très chaud stationné sur les zones herbeuses, ce qui provoque un incendie.

Le feu de camp en forêt et les barbecues risquent de déclencher un départ de feu très vite immaîtrisable.

Le feu d’artifice tiré à proximité de la forêt provoque un incendie de grande ampleur.

Le feu d’écobuage (débroussaillement par le feu) peut déclencher un feu et endommager la biodiversité.

Les dépôts d’ordures en forêt peuvent être à l’origine d’un départ de feu.

Ainsi une sensibilisation des citoyens et des touristes, cause première des incendies, aux risques qu’encourent leurs gestes et comportements imprudents et à l’importance des espaces forestiers est nécessaire afin de préserver nos forêt.

T.E.R.R.E.Liban lance chaque année des campagnes d’information sur les réseaux sociaux et sensibilise les citoyens par des conférences chantées et des activités éducatives proposées à la forêt de Baabda, la forêt la plus proche de Beyrouth,à l’importance de la préservation des espaces verts au Liban.

A savoir que toute personne, ayant incendié intentionnellement un bois ou une forêt est condamnée à aux moins sept ans de travaux forcés (Article 588 du Code pénal).

Et toute personne, ayant provoqué par imprudence un incendie de forêt, est condamnée à une peine de prison pour une durée maximale d’un an. (Article 593 du code pénal).

 
Suivant >