Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants

Campagne Abou Zreik Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

En 2009, l’association T.E.R.R.E.Liban a décidé de promouvoir son Opération Abou Zreik pour le reboisement du Liban. Ainsi, des affiches publicitaires ont été mises sur les panneaux d’affichage du littoral grâce au financement de la Cimenterie Nationale ISO 14001.

Cette opération lancée depuis 2007, consiste à initier les citoyens à planter des arbres forestiers libanais pour lutter contre la désertification et faire face au changement climatique.

Le geai des chênes (Abou Zreik) est un oiseau libanais qui vit dans les chênaies où il collecte les glands en automne pour les cacher en dehors de la forêt pour l'hiver. Les glands non retrouvés poussent et deviendront des arbres. C'est en suivant l'exemple du geai des chênes que les enfants du Liban planteront graines d'arbres forestiers libanais pour reboiser les forêts.

L'application est très facile, il suffit de :

1. Cueillir les graines durant la saison d'automne des arbres et arbustes sauvages des forêts proches du lieu de plantation.

2. Sécher les graines durant 3 semaines à l'abri du soleil.

3. Planter les graines en hiver et la couvrir d'une de terre équivalant à sa taille.

4. Protéger les pousses des incendies et des broussailles.

5. Arroser les petits plants une fois durant le premier mois d'été.

« Abou Zreik » s'avère le meilleur moyen de reboisement et ceci car :

• Elle est très facile à appliquer, et peuvent y participer grands et petits.

• Elle n'est pas coûteuse, on n'a besoin ni d'outils ni d'arrosage continu.

• Elle permet de reboiser des emplacements très difficiles à atteindre sachant qu' il est très facile de porter de grandes quantités de graines aux plus hauts sommets et aux plus basses vallées.

• Elle permet la protection de la biodiversité dans les forêts brûlées ou les montagnes arides surtout qu'on peut planter des graines qui ne poussent pas dans les pépinières.

• Elle garantie la pousse des plantes qui s'adaptent facilement leur environnement plus que les autres arbres plantés dans les pépinière qui se sont habitués à un certain mode de vie qu'on ne trouve pas dans la forêt.

• Elle rétablie le lien entre l'homme et la terre à travers notre participation au reboisement sachant que la cause principale de la disparition des espaces verts est due à notre éloignement de la nature qu'on délaisse de plus en plus.


 
< Précédent