Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants
Vidéos & Média
Remerciements - Ambassade de France au Liban Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ambassade de France au Liban

T.E.R.R.E.Liban tient à remercier l'Institut Francais du Liban pour son support financier et sa contribution à la publication de ce journal ainsi que tous les professeurs qui ont participé à l’enrichissement de ce bulletin par les articles sur les projets écologiques réalisés dans leur établissement scolaire.

 

 

Institut Francais du Liban

 
 
Lire la suite...
 
Concours d'identification des arbres à la Forêt de Baabda! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
A l'occasion de l'année internationale des forêts 2011, T.E.R.R.E.Liban vous invite à participer à un concours écologique qui consiste à reconnaître un certain nombre d'arbres à la forêt Khandaq el rouhban - Baabda.
Lire la suite...
 
Like Baabda Forest on Facebook Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 
Projet Carbon Neutral Car Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Les automobilistes maintiennent les forêts du Liban

Le secteur de transport au Liban constitue la principale cause des émissions de carbone et contribue avec d'autres gaz à effets de serre au réchauffement planétaire et au changement climatique. Toutefois, il est bien connu que la photosynthèse permet l'absorption du carbone par la végétation verte et un arbre peut absorber 100g. de CO2 par jour.

Par conséquent, l’association T.E.R.R.E. Liban lance le projet « Carbon Neutral Car » conçu pour reporter la responsabilité environnementale aux automobilistes et les amener à compenser les émissions de carbone causées par leurs véhicules. Ils devraient adopter un nombre suffisant d'arbres dans les forêts du Liban pour absorber les émissions résultant de la circulation quotidienne de leurs véhicules. Ce projet coïncide avec l'Année Internationale des forêts et du fait de l’exposition des forêts du Liban aux incendies, aux abatages illégaux d’arbres et aux surpâturages.

Après le succès de l’association T.E.R.R.E. Liban dans le développement durable de la forêt de Baabda et sa protection des risques d’incendies, de la chenille processionnaire et des abatages illégaux; l'association fera une étude des espaces verts dans les villages libanais qui ont besoin d'un soutien financier pour leur protection et leur gestion. Pour ce faire T.E.R.R.E.Liban aurait besoin de l’appui des propriétaires de voitures et leur engagement dans le projet «Carbon Neutral Car».

Notez que le coût de l’adoption est de 3000L.L. par arbre. L’argent récolté servira pour assurer le salaire du gardien de forêt, les travaux de désherbage, de nettoyage et d’éclairage, pour l’achat des matériaux de lutte contre les incendies, des citernes d’eau et d’autres matériaux pour l’entretien de la forêt. Les participants au projet recevront un vignette autocollante pour la voiture et un certificat indiquant le nombre d'arbres qu'ils ont adoptés ainsi que le nom de la forêt protégée.

T.E.R.R.E. Liban demande aux villes et aux villages qui ont des espaces verts nécessitant d’être protégés et gérés de nous contacter au numéro suivant: 05-923060. De même, l'association appelle les conducteurs de voiture (individuels, entreprises...) à participer à ce projet, en nous informant de la puissance du moteur de leur voiture et le nombre de kilomètres parcourus. T.E.R.R.E. Liban déterminera alors le nombre d'arbres qui doivent être protégées et le coût annuel pour le conducteur.

 
Association des Journalistes du Tourisme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Les combats
sacrés du
Mont-Liban


Texte et photos Claude Vautrin

Après une petite vingtaine d’années de combat et de conscientisation, des mouvements écologistes ouvrent une voie plus universelle dans un Liban déchiré par le communautarisme.

Liban - Claude Vautrin

Un des « cèdres de Dieu » sur les hauteurs de Bécharre

 


Prendre de la hauteur. S’extirper de la ville livrée aux klaxons et aux embouteillages. Rompre aussi le charme de cette cité envoûtante où la soif de construire et les frasques nocturnes de Hamra ou de Gemayzeh ne parviennent toujours pas à effacer les traces guerrières, ni, plus heureux c’est vrai, les survivances orientales. Quelques kilomètres dans un taxi en sursis vers les escarpements calcaires dominant la capitale, et la forêt préservée de Baabda me tend les bras. Comme une offrande ! Une sorte d’hérésie aussi, dans ce paysage côtier atteint de bétonite aigue. Baabda : dix hectares, riches d’une vingtaine d’essences, de centaines de fleurs sauvages, de 189 espèces d’oiseaux. L’immobilier menace. Mais TERRE Liban qui gère ce poumon vert urbain résiste. Aux incendies plus ou moins volontaires, à la cueillette sauvage, en misant sur l’éducation et l’écotourisme.

Lire la suite:

 
Non aux incinérateurs! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Depuis quelques temps, on entend parler d'un projet d'incinération des déchets et de les transformer en énergie. Au tout début, Cette idée nous a intéressé car non seulement nous nous débarasserons de nos déchets mais nous produirons de l'énergie aussi. Or quand on apprend ce qu'est l'incinération et quels sont ses inconvénients on espère qu'un tel projet ne soit pas réalisé au Liban.
Lire la suite...
 
Plan d'accès à la forêt de BAABDA Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Plan d'accès au concert dans la forêt de Baabda
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 79 - 91 sur 258