Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants
rien à afficher
<< Dec 2017 >>
MTWTFSS
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday2296
mod_vvisit_counterYesterday3191
mod_vvisit_counterThis week17088
mod_vvisit_counterThis month47977
mod_vvisit_counterAll3608459
Advertisement

Cliquez sur l'image pour agrandir le plan.

Assez de bton Baadba! PDF تصدير لهيئة طباعة ارسال لصديق


 

« Assez de béton à Baabda ! » lance TERRE-Liban

 

01/06/2010

« Pourquoi et dans l’intérêt de qui voit-on disparaître les espaces verts de Baabda ? »

L'association écologique TERRE-Liban a lancé une campagne visant à dénoncer le chaos urbanistique qui s'empare de la région de Baabda.

 

TERRE-Liban, qui est basée à Baabda même, quoique ses activités s'étendent sur tout le Liban, a adressé un nombre de messages à ceux qu'elle a appelés « les marchands du bâtiment ». Dans un communiqué signé par son président, Paul Abi Rached, l'association les accuse de « transformer la verte Baabda en un bloc de béton, sans aucun goût esthétique ni respect de la nature, sans considération pour la nécessité de préserver les maisons du patrimoine, le sol, les forêts, les arbres, les eaux souterraines et les jardins ».
L'association évoque, à ce propos, la destruction d'anciennes demeures et leur remplacement par des bâtisses neuves, et, surtout, le forage de puits artésiens sans respect des critères de distance ou de profondeur. Cela, selon le texte, est en train de causer l'assèchement des sources et l'empiètement sur des terrains voisins. D'autant plus que les arbres coupés ne sont jamais remplacés, que le sol en terre est entièrement transformé en bloc de béton, et que, toujours selon le communiqué, le taux d'exploitation du terrain autorisé, c'est-à-dire de 30 à 50 %, est souvent dépassé.


« Cette urbanisation sauvage n'a qu'un seul but, celui du gain, poursuit le texte. Le prix du mètre carré atteint actuellement à Baabda trois mille dollars, un prix que l'habitant de cette région ne peut assurer, d'où le changement démographique constaté actuellement, avec le départ de la population locale. »
La campagne de TERRE-Liban consiste en plusieurs messages inscrits sur des banderoles dans les rues de la ville, commençant tous par « Aux marchands du bâtiment ». Parmi les messages, on peut lire ceux-ci : « Pourquoi et dans l'intérêt de qui voit-on disparaître les espaces verts de Baabda ? », « Êtes-vous en train de planter des arbres à la place de ceux que vous abattez ? », « Préservez-vous des superficies de sol afin que l'eau de pluie puisse s'infiltrer dans la terre ? », « Pourquoi et dans l'intérêt de qui détruit-on les anciennes demeures de Baabda ? », « Les prix des appartements à Baabda sont-ils accessibles aux jeunes ? », ou encore « Éloignez vos projets de la forêt de Baabda ».

 
< السابق   التالى >