Tentons Ensemble de Réaliser un Rêve pour nos Enfants
L'URBANISATION MENACE NOS FORET PDF تصدير لهيئة طباعة ارسال لصديق

Bien que les incendies soient la cause première de la désertification, l’urbanisme reste une cause majeure de la perte d’espaces verts au Liban. Malheureusement, dans la période après-guerre, la vague de construction a envahi le pays avec aucun respect du code de l’urbanisme ce qui a contribué à la perte des forêts dans un petit pays comme le Liban dont la  surface ne supporte pas des projets de grande ampleur. 

La forêt de Baabda, la forêt la plus proche de la capitale, est menacée depuis les années 50 par le passage d’une autoroute qui va relier le Liban aux pays arabes : « l’Autoroute Arabe ». Ce projet  sera construit en plein milieu de la forêt alors que ce « poumon de Beyrouth » est un espace très riche en biodiversité et unique en son genre au Liban.

L’autoroute n’est toujours pas passée mais les travaux préparatoires commencent à se faire. Un projet comme tel est censé être soumis à une étude d’impact surtout :

-          qu’en 2012 le décret d’étude d’impact a été promulgué afin de voir l’impact des projets qui peuvent menacer l’environnement.

-          Que la structure urbaine au Liban s’est radicalement modifiée depuis les années cinquante, il est donc nécessaire de réétudier la faisabilité du passage d’une autoroute dans cette forêt.

 T.E.R.R.E.Liban continuera sa mission de protéger La forêt de Baabda et luttera contre le passage de  l’autoroute en espérant de pouvoir préserver ce havre de paix pour les libanais.